HEMAA_LOGO_9_10.png
HEMAA_LOGO_9_10.png

141 Logements

Fresnes

2019 (Concours suspendu)

141 logements sociaux et prix maîtrisés

Surface commerciale de 2300 m²

CONCEPTION CONSRUCTION

Entreprise: OUTAREX

RT 2012 -30%

briques moulées mains

SEMAF IN'li Pierre Val

21 M - 10 150 m²

2019

Associé à Hesters-Oyon

NOX

Des logements dans les arbres

 

Notre projet constitue l’étoffe d’un urbanisme durable où chaque habitant aura conscience d’habiter un jardin.

Nous proposons une « pièce urbaine » où tous les logements profitent d’une vue sur le parc du Moulin de Berny, sans aucun logement mono-orienté au nord côté autoroute A86.

95% des logements, T2 compris, profitent tous d’une double orientation.
Ces principes, appliqués rigoureusement, sont indispensables pour apporter la qualité d’habiter sur ce terrain situé entre un paysage urbain de voies à forte circulation au nord et le Parc du Moulin de Berny au sud.

La dualité entre ces 2 paysages urbains s’accompagne de la cohabitation de 2 typologies d’habitats d’échelle opposée. On observe d’une part, les grands ensembles issus de la pensée
moderniste de l’urbanisme, et de l’autre le tissu pavillonnaire consommateur de territoire et peu à même de fabriquer de l’urbanité.

La position de la parcelle nous a conduit à développer un modèle urbain hybride, entre pavillons et immeubles collectifs et permettant au Parc de s’étendre jusqu’à l’entrée de ville pour réconcilier toutes ces situations.

Notre parti pris dessine ainsi un plan de masse singulier orchestrant urbainement trois « plots géminés » , eux même fragmentés en 2 parties, qui émergent sur le socle paysagé de l’Intermarché.

Cette organisation évitant tout effet de « barre » est aussi la condition pour habiter équitablement l’ensemble des logements, pour chaque famille.

L’architecture témoigne de notre volonté de créer un univers domestique attachant, avec une forte relation logements-jardins. Les toitures-jardins, visibles depuis les logements, offrent un paysage bucolique associés aux frondaisons. Les toitures en R+1 accueillent des végétaux qui forment un filtre visuel et assurent une continuité du parc grâce à une épaisseur de terre favorisant le développement d’arbres de hautes tiges.

Les balcons en saillies sur les façades, au sein des frondaisons, intègrent une jardinière en bois plantée d’un arbuste vivace ; un micro jardin que chacun pourra cultiver à sa guise.

Ces éléments et dispositifs participent activement à la végétalisation de l’immeuble sur l’ensemble des registres d’étages et sur toutes les façades. La végétalisation, soigneusement étudiée avec en toile de fond les façades blanches face au parc et celles en brique côté rue, assure la symbiose architecture-paysage.

Tous ces concepts, principes spatiaux et modes constructifs offrent les conditions d’un habitat collectif de qualité favorisant le bien-être des habitants. Notre conception a pour objectif prioritaire la qualité d’usage. Nous souhaitons que les habitants aient tous la conscience intime « d’habiter un jardin en ville » et pour cela, nous avons imaginé des « logements dans les arbres ».

Puce.png