HEMAA_LOGO_9_10.png
HEMAA_LOGO_9_10.png

1/8

Immeuble mixte à Paris

2019

Logements, bureaux et commerces en structure bois

RT 2012 -40%

E3C2

Structure bois, triple vitrage coulissant

HIBANA

3.3 M - 1100 m²

2019

Le 94 Boulevard de grenelle est un concentré de l’ADN parisien. Ce caractère ne se révèle pas à celui qui passe trop rapidement devant la construction commerciale de 2 étages qui occupe la parcelle actuellement, qui n’a elle, rien de très parisien.

Pour celui qui prend le temps de regarder l’environnement et la forme de ce lieu, il y retrouvera le chanfrein de l’angle cher à Hausmann et la ville moderne de la fin du 19ème,  la position d’angle qui articule les gabarits du boulevard et de la rue, la vue sur l’ouvrage d’art en acier du métro aérien, et en face, la marquise rouge d’ un bistrot, image d’Épinal de la capitale qui accueille autant les touristes que les résidents du quartier qui y prennent leurs cafés.

C’est ce caractère Parisien que nous voulons retrouver à travers notre proposition architecturale et programmatique. Pas question de produire un pastiche de l’immeuble de rapport haussmannien mais plutôt de réinterpréter ses codes dans une écriture contemporaine, audacieuse et environnementale.

Cela débute par la programmation. A l’instar des immeubles du début du XXème (en pierre et en fonte), nous proposons à RDC, une surface commerciale, au premier étage avec une hauteur sous plafond généreuse, un plateau d’activité, et dans les étages supérieurs, plus protégés du tumulte de la rue, des logements.

Cette parcelle ne pouvant s’éclairer en cœur d’ilot (2 façades aveugles sur 4), nous proposons des façades entièrement vitrées, se prolongeant sur des balcons filants. Ce dispositif permet de prolonger les espaces à l’extérieur et d’amplifier l’usage des balcons dont la profondeur est dictée par les règles de l’urbanisme parisien (débord maximal et alignement sur le boulevard). Ces balcons reçoivent évidemment des gardes de corps en serrurerie.

Si cette grande transparence permet d’éclairer généreusement les logements elle ne règle pas la question de l’intimité. A l’extérieur nous disposons ainsi des volets, ou plutôt des persiennes métalliques (traditionnelles de la ville) qui permette d’occulter tout ou partie des façades au grés de la journée et des saisons. A l’intérieur ce dispositif est complété par des rideaux tout hauteur qui cours le long de la façade et permet à chacun d’ajuster comme il le veut le rapport lumière, ouverture, intimité.

Pour porter l’ensemble, nous nous inscrivons dans la trajectoire environnementale et ambitieuse de la capitale en mettant en place une structure 100% en biosourcée faisant la part belle au bois. La structure ne sera pas cachée mais au contraire affirmée, visible au travers de la façade et participant à donner du caractère aux espaces intérieurs.

Puce.png